Je prostitue ma femme




je prostitue ma femme

Trois jours sans sortir, qui sait peut-être nous nous sommes mariés trop jeunes.
Et tout sorganisa le plus simplement du monde.
Cétait la première fois que je la voyais se faire baiser et enculer par autant de types et je prenais conscience que ma femme était vraiment une salope, ou un vrai «gouffre à bites» comme aurait dit Michel.
Il narrêtait pas de sémerveiller de la façon dont «ma salope se faisait tringler par autant de mectons et senvoyait en lair en chantant la romance».Au seuil des années difficiles, parc'que j'avais la tête ailleurs, vouloir la gloire et le bonheur.Javais gardé le contact avec le copain qui sétait maqué avec la patronne, et plusieurs fois javais été tenté de lappeler.Si un danger survenait, je l'éloignerais et je me défendrais.Alors dis le nous!» Et ma femme docile répétait.Au pire moment que j'ai connu.Amusé par son, enthousiasme et sachant que quoi que je dise je naurais pas le dernier mot, je ne pouvais que souscrire à son programme en le minorant et en y trouvant des aménagements.Ma femme narrêtait pas de jouir en criant son plaisir et je la sentais couler sur when she calls you dude mes couilles.Quelle chance aujourd'hui je suis amoureux de ma femme.Aujourd'hui voilà qu'il s'arrête sur nous.Michel étant comme moi représentant, les «réunions» le soir ou les «visites dusines cétait terminé.Ma réaction fut immédiate : ce fut un Non catégorique.Tout ce qui s'attache au vainqueur.Certains en me serrant la main éprouvaient une sorte de gêne.Qu'est-ce qu'il m'arrive aujourd'hui je suis amoureux de ma femme.
A loccasion de son départ il organisa une petite fête à laquelle je fus invité et dont ma femme, comme on sen doute, fut la reine.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap