Les prostituées de luxe





Qui sont ces filles?
Il me fallait de plus en plus de temps et defforts pour y retourner.
Des hommes dont la femme ne voulait plus.Le lendemain, je lai appelé pour le remercier.Javais un carnet bleu.Les clients sont également des femmes qui ont besoin de beau mec, on parlera de gigolo-escort.Pour pouvoir travailler au Maroc, la jeune entretient de bonnes relations avec les proxénètes et autres prostituées de luxe.Au boulot, javais une collègue, Jutta.Leur mission ne se limite pas à laspect sexuel «Durant ces séjours, leur mission ne se limite pas à laspect sexuel.A ma 1ère année détudes supérieures au Maroc, jai rencontré Fati, echange logement vacances gratuit une prostituée professionnelle qui a commencé sa carrière à 16 ans.Elles les échanges internationaux avantages et inconvénients sont souvent analphabètes.Ces filles de joie genre «classe» vivent la plupart du temps en famille ou à défaut en parfaite indépendance, dans des maisons huppées louées et parfois entretenues par des clients fidèles.Des fois, je claquais 5000 F en un week-end.A son retour au Maroc, Sofia a acheté un appartement, une voiture de luxe et elle a monté son affaire.Le monde de la prostitution nest plus alimenté que par la précarité et la pauvreté.Nempêche, je pense toujours au chemisier de Jutta.
Il y avait aussi le valium.
Les prostituées de luxe se suffisent et sont pour la plupart indépendantes financièrement.



Nos jeunes sœurs qui se livrent à cette pratiques pour pouvoir joindre les deux bouts, vu la crise économique aiguë que connait le pays depuis des années.
Jai calculé le coût horaire.
Le proxénète intervient dans la conclusion du «deal» en fixant les conditions préalables qui tournent autour du lieu, la coquette somme et le modèle de fille selon le profil souhaité par le client.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap