Maison close tournai belgique


"Quand on sait toquer aux bonnes portes, on évite les filles forcées dans un cadre mafieux se rassure Matthieu, un Lillois de 37 ans qui fréquente assidûment l'Institut Eve.
"On vient ici pour discuter, boire un verre, se détendre.
Elle a fini par fuir le claque tournaisien, escort girl classe parce qu'elle n'y travaillait pas assez et qu'elle manquait de liberté.
"L'équivalent du trottoir dans une maison, tacle Charlène.Elle a travaillé trois mois à l'Institut Eve avant de s'installer à son compte.S'il traverse la frontière, c'est d'abord pour des raisons économiques.Elle est bientôt rejointe par Flavie, 22 ans, l'une des rares Belges de la maison.Grosses, poilues, borgnes ou édentées : des prostituées jugées non conformes aux standards de la prostitution proposent leurs services dans une maison close située à Tournai et ça marche!On ne va quand même pas les enchaîner!Jai été choqué de constater que des centaines de putes moches navaient pas la possibilité de proposer leurs services, juste parce quelles présentaient quelques défauts."Vous croyez qu'elles seraient en train de faire bronzette si elles étaient malheureuses?Dont la directrice n'est autre que la femme d'un juge du tribunal.Mais elles trouvent leur place ici, à Tournai, avec des prix défiant toute concurrence : 10 euros la passe, 5 euros la fellation.Plus de 200 "privés" prospèrent ainsi le long de la frontière, de Dunkerque au Luxembourg.
Rendez-vous chat Posez vos questions sur la prostitution transfrontalière au journaliste Alexandre Lenoire.





Belgique, quand le client paie par carte bleue au "36" et au Low-Cost, c'est à l'ordre de "L'Union sophrologique".
Moi, j'ai une clientèle plus sélect.
Elles travaillent dans les Flandres, chez les riches, où la passe va jusqu'à 300 euros, ou bien exercent en solo sur Internet.".

[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap